This article was originally published in France in Karaté Bushido October of 1999 all rights reserved.

“Il faut arriver à passer la bride autour du cou de cette énergie mobile qui est en nous par un travail constant sur notre corps, notre pensée et notre esprit”.

Karaté Bushido : Rickson, vous connaissez certainement le principe du Ki ou du Tchi des arts martiaux. Quelle est votre propre philosophie de l’énergie ?

Rickson Gracie : Je pense tout d’abord que l’on ne peut pas contrôler l’énergie. Par contre, on peut développer une meilleure compréhension de la façon dont on peut générer et gérer notre flux d’énergie. Avant de chercher à tirer profit de cette énergie, il est nécessaire de bien comprendre comment sa propre énergie se disperse, si elle stagne ou si elle est déficiente. Plus on acquiert de connaissance à ce sujet, plus on développe sa concentration, sa récupération tout en augmentant sa lucidité.

K.B : Faites-vous des exercices particuliers pour augmenter votre propre potentiel énergétique ?

R.G : Je fais personnellement beaucoup de travail d’oxygénation et je reçois également pas mal de soins sous formes de massages ou d’acupuncture. Grâce à cela j’ai pu développer une meilleure conscience de l’énergie qui circule en moi et Je peux maintenant parfaitement contrôler et diriger cette énergie vers mes objectifs.

K.B : Pensez-vous que ce travail a une incidence sur le mental ?

R.G : C’est certain ! Avant de pouvoir exercer un contrôle sur ses propres émotions, il faut d’abord être capable de canaliser cette énergie de l’intérieur. Le pouvoir de contrôler ses émotions à d’énormes répercussions sur la façon dont on organise ses idées, sur la façon dont on exécute ses actions et surtout sur la manière de contrôler sa peur. La peur est l’aspect le plus important dans le travail du contrôle du mental.

K.B : Selon vous, l’énergie a t-elle aussi une influence sur l’attitude en combat et en général ?

R.G : Je pense que l’attitude est l’un des éléments les plus forts qui soit en chacun de nous. Je pense par exemple qu’avoir une attitude de vainqueur vous donne la possibilité d’améliorer de nombreux aspects de votre vie. Bien sûr, cette attitude ne peut pas changer une défaite en victoire, mais on peut se grandir et tirer d’énormes avantages grâce au contrôle de nos émotions. Mais dans une plus large perspective et avant toute chose, chacun doit avoir une attitude saine et responsable dans la vie. Cet état d’esprit vous permettra de progresser tout au long de votre vie.

K.B : Pouvez-vous nous donner quelques conseils sur la façon d’améliorer notre énergie ?

R.G : Le plus important est d’abord de comprendre où se trouve son propre équilibre. Pour cela il faut se baser sur une compréhension très nette de ses propres inclinaisons ; si vous êtes trop agressif, trop passif, trop émotif ou si vous pensez trop, vous devez d’abord rediriger ces énergies perturbatrices avant de pouvoir atteindre l’équilibre recherché. Je recommande vivement les exercices d’oxygénation et une totale compréhension des facteurs qui en nous génèrent des émotions. Il faut arriver à passer la bride autour du cou de cette énergie mobile qui est en nous par un travail constant sur notre corps, notre pensée et notre esprit. Il s’agit en substance de développer une claire compréhension sur les moyens de diriger sa propre énergie vers l’équilibre.